Homélies de Dom Armand Veilleux

7 mars 2021 -- 3ème dimanche de Carême "B"
Exode 20, 1-17; 1Cor 1, 22-25; Jean 2, 13-25

 

H O M É L I E

         

          Lorsque Jésus chasse les vendeurs du temple, avec leurs brebis et leurs bœufs, jetant par terre la monnaie des changeurs et renversant leurs comptoirs, les disciples se rappellent la parole de l'Écriture : "Le zèle de ta maison me consume" (Ps 69,10, grec).  Ils interprètent l'action de Jésus à la lumière du zèle d'Élie (1 Rois 19,10.14.15-18; 2 Rois 10,1-28; Mal 3, 1sq; Eccl. 48,1-11).  Ils voient en Jésus le Messie qui va renforcer les institutions religieuses d'Israël par la force et la violence.  Ils n'ont rien compris -- pas même ce qu'Élie lui-même avait appris dans son expérience mystique sur le mont Horeb : que Dieu n'est dans rien de ce qui est violent (ouragan, tremblement de terre, feu, etc.) mais dans ce qui est doux et paisible, la brise légère. 

6 mars 2021 – samedi de la 2e sem. de Carême

Mi 7, 14-15.18-20; Lc 15,1-3. 11-32

H O M É L I E

Jésus se trouve pris, une fois de plus, entre deux groupes de personnes.  D'une part il y a les publicains et les pécheurs qui viennent l'écouter et dont le cœur est souvent touché par son attitude tout autant que par ses paroles; et d'autre part, il y a les pharisiens et les scribes, qui n'approuvent pas du tout son attitude.  Ils l'accusent non seulement de faire bon accueil aux mécréants mais même de manger avec eux.

3 mars 2021 – mercredi de la 2ème semaine de Carême

Jérémie 18:18-20; Matthieu 20:17-28 

Homélie

Nous sommes à peine au milieu de la deuxième semaine de carême, et déjà l'ombre de la croix, mais aussi la lumière de la résurrection, se dessinent à l'horizon.  Jésus entreprend sa longue montée vers Jérusalem, qui le conduira au Calvaire et il commence à préparer les Douze à ces événements tragiques, mais ils n'y comprennent rien.  Ils s'attendent à ce que, d'une façon ou d'une autre, Jésus établira un royaume terrestre et chacun pense à la place qu'il aura dans ce nouvel univers politique.  Les deux fils de Zébédée font intervenir leur "maman" pour obtenir de bons postes dans le gouvernement de Jésus.  Celui-ci en profite pour donner à tous, encore une fois, une leçon sur le sens de l'autorité conçue comme un service et non comme un pouvoir.

5 mars 2021 – vendredi de la 2ème semaine de Carême

Gen 37, 3-4. 12-13. 17-28; Mat 21, 33-43. 45-46 

H O M É L I E

           Les deux lectures de cette messe parlent de violence.  Dans celle de l'Ancien Testament, onze des douze Patriarches d'Israël commettent la violence contre leur frère.  Dans sa parabole, Jésus parle des violences commises contre lui par les grands prêtres et les anciens du peuple. Dans les deux cas, Dieu a su tirer le salut du péché de l’homme.

2 mars 2021 – mardi de la 2ème semaine de Carême

Isaïe 1, 10.16-20; Matthieu 23,1-12

 

Homélie

           Il est rare que Jésus parle avec une telle sévérité.  Lui qui est si miséricordieux face à la faiblesse humaine devient extrêmement sévère devant l'exploitation de l'homme par l'homme et devant l'orgueil qui consiste à s'attribuer des titres et des honneurs qui sont réservés à Dieu. 

4 mars 2021 – jeudi de la 2ème semaine de Carême

Jérémie 17, 5-10; Luc 16, 19-31

Homélie

.

          Un aspect important du récit que nous venons d’entendre – et cela est le cas de presque toutes les paraboles de Jésus – c’est que nous sommes confrontés simplement aux faits, et que nous – comme les auditeurs immédiats de Jésus – devons déduire des leçons et des règles de vie de ces faits eux-mêmes.  L’Évangile nous livre les faits bruts et laisse à chacun de nous d’en tirer les conclusions pour sa propre vie, et nous tous ensemble, pour la société qui est la nôtre. 

Lundi, 1 mars 2021 – Lundi de la 2ème semaine de Carême

Daniel 9:4-10;  Luc 6:36-38 

H O M É L I E

 

Bien chères frères,

           La conversion, telle qu'elle nous est présentée dans les Évangiles, comprend deux éléments essentiels : d’abord, la conviction d'être pécheur, d'avoir été infidèle à l'amour de Dieu, et d'avoir besoin de pardon et de guérison, et, d'autre part, la conviction non moins forte que Dieu est miséricordieux, qu'il ne désire rien d'autre que nous pardonner et qu'il veut que nous retournions vers lui.  Nous trouvons tout cela dans ce beau texte du prophète Daniel : "À nous la honte au visage… parce que nous avons péché… Au Seigneur notre Dieu, les miséricordes et les pardons."