Homélies de Dom Armand Veilleux

20 décembre 2020 - 4ème dimanche de l'Avent

2 S 7,1-5.8b-12.14a.16; Rm 16,25-27; Lc 1,26-38

H O M É L I E

           On ne cesse jamais d'admirer l'art avec lequel l'Évangéliste Luc, dans les deux premiers chapitres de son Évangile, présente à la fois les personnages principaux et les thèmes majeurs de son Évangile dans un récit qui relève du genre midrash.  Ce genre littéraire religieux, très utilisé du temps de Jésus, n'essayait pas de décrire des situations historiques comme le ferait un journaliste, mais s'efforçait de transmettre un message spirituel, souvent sans grande préoccupation de distinguer entre faits historiques et données symboliques.

13 décembre 2020 -- 3ème dimanche de l’Avent « B »

Is 61,1-2a.10-11;  1 Th 5,16-24; Jn 1,6-8.19-28

 

Homélie

          Même si, au cours de la présente année liturgique, nous utilisons normalement l'Évangile de Marc, la lecture d'Évangile d'aujourd'hui est tirée de celui de Jean, et plus précisément du Prologue même de cet Évangile.  Dans ce grandiose Prologue Jean établit d'emblée la tension et même la lutte entre les ténèbres et la lumière; entre la Lumière venue en ce monde et les ténèbres qui ne l'ont point reçue.  Et il enchaîne tout de suite :  "Il y eut un homme, envoyé de Dieu; son nom était Jean.  Il vint en témoin, pour rendre témoignage á la lumière..." Or son témoignage n'a pas été reçu.  Ce fut là la première manifestation de la lutte des ténèbres contre la Lumière -- lutte qui nous mènera jusqu'à la mort de Jésus au moment de laquelle les ténèbres recouvriront la terre, en attendant la lumière fulgurante de la résurrection.

22 novembre 2020 - Fête du Christ Roi

Éz 34,11-12.15-17 ; 1 Co 15,20-26.28 ; Mt 25,31-46

Homélie

          Nous célébrons aujourd’hui la Fête du Christ sous le titre de « Roi de l’univers » alors que notre univers est soumis à un dérèglement climatique engendré par l’homme qui s’était instauré lui-même maître de l’univers, et que toute l’humanité est secouée par une pandémie qui doit son origine à ce dérèglement climatique qui a brisé l’équilibre entre le monde des animaux sauvages et celui des humains.

6 décembre 2020 – 2ème dimanche de l'Avent "B"

Isaïe 40, 1-5. 9-11;  2 Pierre 3, 8-14; Marc 1, 1-8

H O M É L I E

 

          Nous attendons tous beaucoup de choses qui tardent à venir. La paix, par exemple, qu’attendent les pays en guerre.  Il est bon alors d'entendre à nouveau la réflexion de saint Pierre qui nous disait au début de la deuxième lecture:  "Bien-aimés, il est une chose qui ne doit pas vous échapper : pour le Seigneur, un seul jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un seul jour." 

15 novembre 2020 – 33ème dimanche "A"

Pr 31, 10-13.19-20.30-31; 1 Th 5, 1-6; Mt 25, 14-30

H O M É L I E

           Quiconque a de l'argent investi à la Bourse, et a regardé la valeur de ses investissements monter et chuter au cours des derniers mois, peut se poser des questions concernant le sens de cet Évangile.  Il peut se demander si, après tout, celui qui a enterré son argent au lieu de l'investir, ne se tire pas mieux de la présente situation!  Mais cette parabole ne comporte évidemment pas un enseignement sur les placements éclairés ou sur l'économie en général.  Elle nous parle de la générosité de Dieu, dont les récompenses sont toujours disproportionnées avec ce que nous pouvons lui offrir.

29 novembre 2020 – 1er dimanche de l'Avent "B"

Is 63, 16...64,7;  1 Co 1, 3-9;  Mc 13, 33-37

 H O M É L I E

          Au cours de l’année liturgique qui débute aujourd’hui, avec ce premier dimanche de l’Avent, c’est l’Évangéliste Marc qui va nous accompagner et nous guider. Au chapitre 11 de cet Évangile, Jésus fait son entrée solennelle à Jérusalem, peu de temps avant sa Passion. Il va directement au Temple où se passeront beaucoup de choses.  La première chose qu’il fait, c’est de chasser du Temple les vendeurs de tout ce qui était nécessaire pour les sacrifices de l’Ancienne Alliance, montrant ainsi qu’une page est tournée. Après discussions avec les Pharisiens et les Scribes et de nombreux enseignements, il sort du Temple. Cette sortie est pleine de symbolisme. C’est alors que ses disciples lui font remarquer la beauté de ce Temple : « Maître, regarde ! Quelles pierres ! Quelles constructions ! » Alors Jésus leur dit que tout cela sera détruit. Avec ses disciples il se rend alors au Mont des Oliviers, en face du Temple. Et c’est là, qu’après bien d’autres enseignements, il leur fait les recommandations que nous venons d’entendre dans le bref texte que je viens de lire.

11 novembre 2020 – Fête de saint Martin

Ez 34, 11-12 ; 15-17 ; 2 Thess 2, 4-8 ; Mt 25, 31-40

En l’abbaye de Ligugé, France

Homélie

L’Évangile de Matthieu nous présente deux formes complémentaires de rencontre de Dieu.  Dans le Sermon sur la Montagne, où Matthieu a rassemblé plusieurs enseignements de Jésus, donnés dès le début de sa vie publique, il y rapporte son enseignement sur la prière.  « Quand tu veux prier, dit Jésus, entre dans ta chambre, c’est-à-dire dans le secret de ton cœur, pour prier ton Père, qui voit dans le secret. » Il s’agit de la rencontre de Dieu dans la solitude et le secret de la prière contemplative. Et puis, vers la fin de l’Évangile de Matthieu, dans le beau chapitre 25, il y a l’enseignement sur la rencontre du Christ dans le frère qui a faim, qui a soif, qui est nu ou qui est prisonnier, qui a besoin d’amour. Ces deux rencontres de Dieu sont complémentaires, et aucune des deux n’est vraie sans l’autre.